Neurodermatite


Neurodermatite
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

La neurodermatite
Causes de la neurodermatite
Symptômes de la neurodermatite
Traitement par les plantes médicinales

La neurodermatite

La neurodermatite est également connue sous les noms de dermatite atopique, eczéma endogène ou encore, eczéma atopique. Il s’agit d’une affection de la peau qui apparaît la plupart du temps à l’enfance. Selon les statistiques, seuls 1 à 2% de la population adulte risquent d’en être atteints. Pas moins de 15% des enfants de moins de 7 ans en sont victimes, en majorité chez les nourrissons. La neurodermatite est la maladie cutanée la plus fréquente. Elle se manifeste à travers une réaction inflammatoire cutanée qui évolue par poussées. Selon certaines observations, il semblerait que les enfants vivant dans les lieux aseptisés sont plus exposés à dermatite atopique.

Causes de la neurodermatite

Les origines de la neurodermatite peuvent être diversifiées et sont généralement catégorisées en deux. D’une part, la neurodermatite peut être causée par l’héritage génétique. Ainsi, les parents qui ont été victimes de l’affection à un moment donné ont de grandes probabilités de la transmettre à leurs enfants. D’autre part, l’environnement constitue un très grand facteur provoquant la neurodermatite. Contrairement à ce que l’on pense, un milieu très propre n’est pas toujours bénéfique. En effet, l’organisme serait à l’abri de certaines bactéries tel que le système immunitaire réagira en provoquant des réactions cutanées. Dans d’autres cas, on peut également évoquer le stress, le climat humide ou encore certains agents allergènes comme les poils d’animaux ou le pollen comme facteurs de la dermatite atopique.



Symptômes de la neurodermatite

La personne atteinte de la dermatite atopique présente une peau généralement trop sèche. Elle ressent souvent des démangeaisons. Des signes de desquamation cutanée peuvent se présenter. L’on rencontre également des symptômes typiques d’une inflammation, tels que les rougeurs. A noter que le fait de se gratter favorise la propagation des démangeaisons et des plaies douloureuses, ce qui pourrait conduire à une surinfection. Pour résoudre le problème, réhydrater la peau en y apportant les traitements adéquats et éviter autant que possible de la laisser trop exposée à des variations de température. Chez les bébés atteints de neurodermatite, il est conseillé de leur couper les ongles et éviter les accidents s’ils se grattent. L’affection peut avoir des effets négatifs sur l’humeur et l’estime de soi. Le fait de se gratter peut entraîner une certaine gêne et affecter les activités journalières ou les relations sociales.

Traitements par les plantes médicinales

Certaines plantes peuvent contribuer à la guérison de la neurodermatite. L’on a par exemple la plante médicinale dénommée bourrache. Cette dernière, plus particulièrement l’huile que l’on en tire, permet de soigner la maladie et aussi certains problèmes cutanés, comme la peau sensible et la peau sèche. La bourrache est conditionnée en plusieurs formes : pommades, crèmes et gélules. L’on peut aussi fabriquer soi-même une décoction à base de cette plante pour traiter la neurodermatite. Pour ce faire, plonger dans un litre d’eau 25 grammes de feuille de bourrache. Laisser bouillir pendant 3 minutes et filtrer avec un linge propre et très fin ou un filtre à café en papier pour éviter les minuscules poils qui peuvent piquer les voies respiratoires. Prendre une tasse de cette préparation après chaque repas. Il convient de poursuivre le traitement jusqu’à ce que la maladie soit éradiquée définitivement. A souligner cependant qu’il importe de consulter un médecin en cas de doute, pour éviter l’apparition d’effets secondaires. Par ailleurs, il convient de modifier son mode de vie en cas d’atteinte de neurodermatite. Boire beaucoup d’eau, porter des vêtements peu allergisants et permettant une évaporation aisée. Limiter autant que possible le stress. Il importe également de se nourrir convenablement et d’éviter les aliments de type allergène, comme les œufs et les noix.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).