Insectifuge


Insectifuge
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

Définition
Utilisation de l’insectifuge
Variantes de l’insectifuge
Plantes médicinales

Définition

Le terme « insectifuge » désigne un produit ou une substance élaborée à base de plante ou d’éléments chimiques, utilisé pour repousser les insectes comme les mouches, moustiques, puces, poux et les punaises. Ce type de produit peut être également appelé « répulsif », qui est une substance ou un matériel spécifique conçu pour repousser les acariens. Du point de vue caractéristiques, l’insectifuge renferme des agents actifs très puissants, dont le plus connu est le DEET ou N,N-diéthyl-3-méthylbenzamide. Ce dernier est réputé pour ses capacités à repousser les insectes comme les moustiques et les tiques, qui sont les principaux vecteurs de maladies. Ce produit est vendu sous différentes formes, à savoir : crème, gel ou huile. Dans la plupart des cas, l’insectifuge est fourni sous forme d’aérosol, à vaporiser au sein de l’habitat. Ces produits sont, en principe, soumis à des tests toxicologiques avant leur commercialisation afin d’assurer la sécurité des utilisateurs.

Utilisation de l’insectifuge

Les insectifuges peuvent être utilisés en toute confiance. Son usage normal ne présente aucun effet indésirable sur l’organisme. Toutefois, il est indiqué de bien respecter les consignes et les précautions d’utilisation décrites sur leur étiquette. Il est contre-indiqué d’appliquer le produit sur les blessures, coupures et sur les peaux irritées. Les sujets présentant des réactions allergiques à l’un de leurs composants doivent impérativement demander conseils auprès des spécialistes avant de les utiliser. Cette recommandation est valable pour les insectifuges présentés sous forme de crème ou d’aérosol. L’application de certaines variantes d’insectifuges plus toxiques nécessite l’intervention d’un professionnel. Ce dernier est vêtu d’équipements spéciaux lors de la réalisation. Par ailleurs, les personnes sont invités à évacuer les pièces à traiter au cours de l’opération. En effet, le simple fait d’inhaler le produit peut être dangereux pour l’organisme si aucune mesure de précaution n’est prise.



Variantes de l’insectifuge

Les types d’insectifuge commercialisées sur le marché sont nombreux pour ne citer que les variantes à base de P-menthane 3.8-diol, de citronnelle et d’huile de soya. L’insectifuge à base de P-menthane 3.8-diol est élaboré à partir d’un eucalyptus citron. Ce produit peut être appliqué en toute sécurité sur les différentes parties du corps. Il assure une excellente protection contre les insectes pendant une durée maximale de trois heures. L’insectifuge à l’huile de citronnelle se révèle être dermo-caustique par rapport aux autres produits. Il doit être utilisé avec précaution. Il est conseillé de le diluer dans de l’huile essentielle ou huile végétale avant de l’appliquer. L’insectifuge à base d’huile de soja, quant à lui, est plus doux. Sa durée d’action est, cependant, limitée à une heure et demie.

Plantes médicinales

Comme il a été spécifié, certaines variantes d’insectifuges sont élaborées à base de plantes, notamment la citronnelle et le soya. La citronnelle, appelée également citronnelle de Madagascar, de Java ou de l’Inde est connue pour ses propriétés insectifuge, antiseptique, anti-bactérienne et anti-fongique. Cette plante herbacée répond sous le nom botanique de « Cymbopogon citratus ». En principe, c’est son huile essentielle qui intervient dans l’élaboration du produit répulsif. Nombreux sont les procédés d’extraction de cette essence, à savoir : la technique d’extraction à froid, l’entraînement à vapeur ou par distillation et l’extraction par solvant. L’insectifuge à base d’huile de soja est obtenue par extraction de la fève de soja. Cette plante, connue également sous le nom scientifique de « Glycine max » est également utilisée pour sa qualité répulsive. Outre cette propriété, le soya intervient également dans la conception des produits phyto-pharmaceutiques, de par ses nombreuses vertus médicinales.Enfin, l’aloe vera participe à la cicatrisation et à la désinfection de la piqûre.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).