Infection urinaire


Infection urinaire
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

L’infection urinaire
Causes de l’infection urinaire
Symptômes de l’infection urinaire
Traitement avec les plantes médicinales

L’infection urinaire

L’infection urinaire se définit comme une brûlure ou une douleur ressentie lors de la miction. Elle peut concerner les uretères, les reins, l’urètre ou la vessie. En général, l’infection urinaire affecte les femmes âgées entre 20 et 50 ans, les hommes de plus de 50 ans sont aussi exposés. Elle peut également atteindre les nourrissons. Il existe différentes formes d’infections urinaires telles l’urétrite, la cystite, l’épididymite, la prostatite, l’orchite et la pyélonéphrite. La cystite constitue la forme la plus courante de l’infection urinaire. Elle est souvent accompagnée de l’urétrite, une infection sexuellement transmissible qui affecte surtout l’homme. La pyélonéphrite est un cas grave de l’infection urinaire où le bassinet voire, le rein sont inflammés.

Causes de l’infection urinaire

L’infection urinaire d’origine bactérienne est causée par des virus intestinaux, dont la plus connue est l’Escherichia coli ou le Staphylococcus saprophyticus, Proteus mirabilis, Klebsiella et Candida albicans dans le cas d’une infection urinaire fongique. La femme est souvent la victime de l’infection urinaire en raison de la proximité de l’anus et de l’urètre. L’usage du diaphragme comme moyen de contraception favorise également la prolifération des bactéries dans la vessie. D’autres facteurs entrent en jeu pour provoquer cette maladie. Une mauvaise hygiène, certains rapports sexuels et la rétention urinaire en font partie. La grossesse, le diabète, les calculs urinaires, l’herpès génital, la tuberculose rénale, les tumeurs et la constipation favorisent également l’infection urinaire. Une transplantation rénale et l’utilisation de sondes urinaires constituent d’autres raisons de l’apparition de cette affection. Chez l’homme, des troubles de la prostate et des malformations engendrent l’infection urinaire. Les enfants qui présentent une anomalie du système urinaire ne sont pas non plus épargnés par cette maladie. Par ailleurs, les personnes qui boivent peu d’eau sont plus sujettes à la cystite.



Symptômes de l’infection urinaire

La femme souffrant de l’infection urinaire ressent une douleur lancinante durant la miction. Elle a un besoin fréquent d’uriner et éprouve une pression sur son bas-ventre. La plupart du temps, l’urine est de petite quantité. Quelquefois, elle est tachée de sang et dégage une mauvaise odeur. Dans le cas de la pyélonéphrite, le malade souffre aux niveaux des organes génitaux, à l’abdomen, dans le bas du dos et l’os pubien devient très sensible. Le sujet est fiévreux, frissonne et vomit. L’enfant peut également présenter une fièvre accompagnée d’une énurésie ainsi que d’un mal de ventre. Les nourrissons manifestent leurs douleurs par des cris lors de la miction. Les hommes victimes d’une prostatite aiguë éprouvent des douleurs rectales. Ils frissonnent, sont fiévreux et ont un besoin constant d’aller aux toilettes sans pouvoir uriner.

Traitement avec les plantes médicinales

Différentes sortes de plantes médicinales sont préconisées afin de soigner et de prévenir l’infection urinaire. La plupart d’entre elles sont à prendre sous forme de gélules ou en jus. L’airelle rouge prévient la maladie car elle désinfecte les voies urinaires. Il en est de même pour la canneberge qui traite efficacement les cystites récidivantes. Le bouleau, les feuilles d’ortie, sans oublier la bruyère, administrés en tisanes ou en gélules, sont reconnus pour leurs vertus diurétiques en cas de cystites. La prêle peut être consommée en tisane ou en gélule pour remédier aux affections des voies urinaires et les raisins d’ours sont conseillés pour éliminer les bactéries présentes dans ces voies. D’autres plantes médicinales entrent en lice pour soigner l’infection urinaire, telles les baies de l’argousier et du genévrier, les queues de cerise, les racines de la chicorée, les rhizomes du chiendent, le thym, les feuilles de la myrtille et la barbe du maïs. Comme plante pour renforcer le système immunitaire les vertus du ginseng pour ses propriétés immunostimulantes.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

1 Avis

Trackbacks

  1. Baies de Goji (Lycium Barbarum) | Plantes medicinales, propriétés, bienfaits et vertus

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).