Hémorroïdes


Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

Les hémorroïdes
Causes des hémorroïdes
Symptômes des hémorroïdes
Traitement avec les plantes médicinales

Les hémorroïdes

 

Hémorroïdes

Cardamome contre hémorroïdes

Les hémorroïdes se décrivent comme des dilatations et des inflammations des veines du rectum ou de l’anus. Elles sont classées en 4 degrés. Le premier degré concerne l’hémorroïde interne au deuxième degré, l’hémorroïde apparaît lors de la défécation. Concernant le troisième degré, il est nécessaire de remettre en place l’hémorroïde après la défécation et le quatrième degré est l’hémorroïde externe où on ne peut remettre l’hémorroïde dans l’anus. Tout le monde a des hémorroïdes et l’on parle de crise ou de maladie hémorroïdaire quand les veines anales se dilatent. Les personnes âgées de 50 ans et les femmes enceintes sont sujettes aux crises d’hémorroïdes. En cas de complications, la douleur s’intensifie suite à la formation d’un caillot de sang. Dans ce cas, on parle de thrombose hémorroïdaire.

Causes des hémorroïdes

Les hémorroïdes peuvent être d’origine héréditaire. Les femmes qui accouchent par voie basse peuvent également présenter des hémorroïdes. Plusieurs raisons peuvent engendrer les dilatations des veines rectales, dont le rapport anal, le fait de soulever des objets lourds et de rester assis trop longtemps. Être obèse, souffrir constamment de diarrhées et de constipations peuvent également provoquer les hémorroïdes. Une mauvaise habitude alimentaire, manger des plats trop épicés, l’utilisation prolongée de laxatifs et la sédentarité sont des facteurs de risques pouvant entraîner les crises hémorroïdaires. La déshydratation, la consommation d’alcool, de tabac, de thé et de café engendrent également les hémorroïdes. Une affection du foie ou du tube digestif peut être source d’hémorroïdes car elle entraîne une congestion sanguine. L’insuffisance cardiaque et l’hypertension nerveuse sont à prendre en compte comme facteurs de l’apparition des maladies hémorroïdaires.



Symptômes des hémorroïdes

En cas de crises hémorroïdaires, on ressent des démangeaisons, une sensation de brûlure et un malaise. Au moment ou après la défécation, il peut y avoir un saignement. S’il s’agit d’une hémorroïde externe, les protubérances des veines anales sont sensibles et dans le cas de l’hémorroïde interne, on sent que l’intérieur du rectum est dilaté. Quelquefois, du mucus sort par l’anus. Si les crises hémorroïdaires sont intenses, il est préférable de consulter un médecin car il peut s’agir d’une thrombose externe ou interne. A défaut d’un traitement de la thrombose, l’hémorroïde peut saigner plus et devient un ulcère ou un cancer de l’intestin. La thrombose se soigne au bout d’une à deux semaines avec des laxatifs émollients et des analgésiques. Chez les femmes enceintes, les crises hémorroïdaires disparaissent après l’accouchement.

Traitement avec les plantes médicinales

Parmi les plantes médicinales utilisées pour traiter les hémorroïdes, l’on peut citer la camomille allemande, sous forme de crème ou de bain de siège. L’hamamélis de Virginie, en usage externe ou interne, en comprimé, en suppositoire ou en pommade, est aussi efficace pour soigner cette maladie car il possède des caractéristiques anti-inflammatoires, astringentes et hémostatiques. A usage traditionnel, la myrtille, l’aloès, le bleuet, la passiflore, l’orme rouge , Ginkgo, Rhubarbe, Guarana et la vigne rouge sont employés pour apaiser les crises hémorroïdaires. Ils sont disponibles sous forme de gel, d’infusion pour faire un bain de siège ou effectuer un cataplasme. Le fragon épineux, à usage interne, est la plante médicinale la plus reconnue pour remédier aux hémorroïdes. Le marron d’Inde est aussi dans la course comme remède contre les hémorroïdes. Il se présente sous forme de capsules, de crèmes et de comprimés. La sauge, en tisane, est conseillée pour soigner ce genre de maladie et l’oignon est bienfaisant car il réduit la dilatation des veines et favorise la circulation sanguine. D’autres plantes sont répertoriées pour tempérer les symptômes des hémorroïdes, dont le cyprès, l’ail et le pissenlit.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

2 Avis

  1. Bonsoir à tous

    Voici plus de 10ans que je souffre de hémoroïde interne et externe mais je désire une guérison totale par les plantes .
    En espérant que je pourrai avoir une solution à mon problème , car je vis en Cote d’Ivoire , je vous remercie
    MERCI
    Mr ANOMA

  2. Selon une étude, la plus grande cause des hémorroïdes viendrait de notre alimentation. Des plats trop industriels, des repas trop riches en aliments raffinés et une quasi absence de fruits et légume.

    Cela entraine des troubles au niveau du tube digestif (inflammation et constipation notamment). Cette dernière engendre une compression au niveau du rectum. C’est généralement à ce moment que se produit la crise hémorroïdaire.

    La première des choses à faire est donc de revoir sont alimentation. En ça, les plantes sont un très bon complément pour accélérer ou enclencher le processus de guérison.

    Par contre je ne connaissais pas le fragon épineux.

    Merci pour le partage

    Patrice

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).