Hématome


Hématome
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

L’hématome
Causes de l’hématome
Symptômes de l’hématome
Traitement par les plantes médicinales

L’hématome

L’hématome est, par définition, une tumeur formée par du sang, se formant le plus souvent sous la peau. C’est aussi un épanchement de sang consécutif à la rupture des petits vaisseaux sous-cutanés à la suite d’un choc plus ou moins violent. On distingue alors l’hématome d’origine traumatique et celui, congénital, se constituant progressivement pendant la vie fœtale. Dans ce dernier cas se trouve le céphalhématome qu’on observe souvent chez le nouveau-né. Le céphalhématome comporte deux variétés : la forme externe et la forme interne. Il existe des hématomes qui ne sont pas visibles de l’extérieur, mais qui se trouvent par exemple au niveau d’un muscle ou au niveau des viscères et des organes profonds. Ceux-là se résorbent spontanément ou seront traités par des moyens chirurgicaux.

Causes de l’hématome

Dans le cas de l’hématome traumatique, comme son nom l’indique, la cause de l’épanchement sanguin est donc le choc porté sur un tissu mou entraînant la rupture des capillaires ou des vaisseaux moyens qui se trouvent au niveau du point d’impact. Le céphalhématome externe du nouveau-né est dû à un épanchement de sang entre l’os du crâne et son enveloppe externe, à ce moment-là décollée. La forme interne est consécutive à un épanchement entre la face interne de l’os du crâne et l’enveloppe du cerveau décollée de cet os. L’origine est la compression de la tête fœtale entre le col de l’utérus et le bassin. Si cette compression a brisé l’os, on assiste à la formation du céphalhématome interne.



Symptômes de l’hématome

Généralement, c’est une bosse circonscrite, variant du volume d’une noisette à une orange, fluctuante et non douloureuse. Par contre, l’hématome est douloureux s’il est volumineux et qu’il se trouve sur le trajet d’un nerf. Il comprime alors ce dernier et les douleurs sont plutôt en relation avec les territoires innervés par le nerf atteint et non localisées au niveau de l’hématome lui-même. Le céphalhématome se situe au niveau de la tête du nouveau-né. Dans sa forme externe, qui est visible, on ne remarque pas un changement de couleur de la peau, mais seulement la bosse, dans la majorité des cas à droite et au niveau des os pariétaux, rarement double et symétrique. Il est entouré d’un anneau dur et irrégulier, par suite de l’engorgement des tissus. Il est remplacé plus tard par un bourrelet osseux. D’habitude, cette tumeur se résorbe d’elle-même comme la bosse sanguine ordinaire, mais cette guérison s’effectue beaucoup plus lentement. Dans des cas assez rares, sa persistance amène à un amincissement de l’os, sa nécrose et des phénomènes inflammatoires. Le céphalhématome interne est beaucoup plus dangereux, entraînant des signes de compression cérébrale si la taille de la tumeur est assez importante. Il se manifeste alors par des signes neurologiques, pouvant affecter les fonctions vitales.

Traitement par les plantes médicinales

Les fleurs d’immortelle soignent les hématomes bénins. L’application du gel ou de la pommade permettent d’obtenir des résultats satisfaisants au bout de quelques jours. Ces présentations se trouvent dans les pharmacies. A défaut, on peut préparer une infusion de fleurs séchées, en vente dans les herboristeries ou les drogueries et les utiliser en pansement occlusif. Si l’hématome est associé à une inflammation, on peut utiliser le fenugrec, en alternance avec l’immortelle. Il accélèrera la résorption de l’inflammation et par conséquent la guérison. Les parties aériennes sont alors utilisées en cataplasme. Aux mêmes titres que le gel et la pommade de fleurs d’immortelle, la pommade d’arnica ou le gel guérissent vite l’hématome, à utiliser en application locale jusqu’à disparition de la tumeur. Toutefois, il est à noter que seules les formes bénignes d’hématomes peuvent être traitées par ces plantes. L’aloe vera et  l’huile de jojoba ont une action efficace contre les hématomes.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).