Escarre


Escarre
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

Description de l’escarre
Causes de l’escarre
Symptômes de l’escarre
Traitement à base de plantes médicinales

Description de l’escarre

Une escarre est une lésion cutanée provoquée par la compression de tissus. Elle est également connue sous une autre appellation, la plaie de décubitus. Elle survient lorsqu’une saillie osseuse écrase la chair et la peau au niveau de certaines zones d’appui. Les parties les plus touchées sont en général les omoplates, les hanches, la colonne vertébrale et les coudes. Mais elle peut atteindre d’autres parties du corps comme la taille. Il existe trois sortes d’escarres : neurologique, accidentelle et plurifactorielle.

Causes de l’escarre

Les escarres sont dues à une pression insistante sur les chairs et la peau. Cela peut être causé par une mauvaise circulation sanguine ou une certaine immobilité. Un grand nombre de personnes atteintes d’escarres sont alitées. Le fait de rester à long terme allongé ou assis provoque des points de pression sur une partie du corps. Souvent, ce sont celles qui se trouve en position d’appui comme la cheville, les parties osseuses de la hanche ou le talon. Les côtes, les coudes, l’arrière de la tête ainsi que la colonne vertébrale peuvent également être affectés. Une importante humidité peut aussi être à l’origine des escarres. Elle contribue à rendre la peau plus molle. Et par conséquent, elle entraîne une réduction de sa résistance. C’est le cas des individus victimes d’incontinence fécale et urinaire ou de transpiration excessive. Les frictions répétitives constituent une autre cause éventuelle d’escarres. Les chairs en dessous de la peau s’usent petit à petit. Cela peut arriver lorsque l’on prend l’habitude de faire des glissades sur les chaises. D’autres sources comme le tabagisme, la carence alimentaire, un faible poids, la prise de corticostéroïdes ou encore la diminution du niveau de conscience peuvent être mises en cause.



Symptômes de l’escarre

Les symptômes des escarres évoluent par étapes. Les premiers signes se traduisent par l’apparition de petites rougeurs. Elles sont souvent accompagnées par des œdèmes. Le souffrant ressent des démangeaisons, une douleur persistante ou un échauffement au niveau de la partie touchée. Aucune plaie n’apparaît à ce stade. Cependant, l’on remarque que la décoloration de la peau s’évanouit quand on y applique une certaine pression. L’étape suivante s’observe par la naissance de cloques pouvant être fermées ou ouvertes. Là encore, les lésions partent lorsque l’on y appuie. Ce n’est qu’à la troisième étape que des symptômes plus sérieux apparaissent. Il s’agit d’une nécrose et d’un ulcère. La teinte rougeâtre prend une coloration beaucoup plus foncée. Elle vire au noir et la peau s’assèche. A ce stade, l’on ne peut plus parler de prévention mais plutôt de traitement. L’ulcère continue à s’aggraver et à s’étendre. Sans intervention, le tissu peut se détériorer définitivement. De plus, les escarres vont se multiplier et apparaître sur d’autres zones.

Traitement à base de plantes médicinales

Les escarres peuvent être soignée par des plantes à vertus médicinales. Parmi les traitements les plus utilisés, l’on peut citer l’huile de troène. Pour la fabriquer, il faut 150 grammes de fleurs de troène et un litre d’huile d’olives. Cette préparation doit être laissée au soleil pendant environ un mois pour qu’elle soit bien mélangée. Pour soigner les escarres, il faut appliquer cette huile sur les zones touchées une fois par jour à l’aide d’un coton. D’après certains spécialistes en médecine traditionnelle, l’aloé vera pourrait donner un résultat satisfaisant pour traiter les escarres. Elle serait aussi efficace en usage externe sous forme d’huile ou de gel qu’en usage interne sous forme de tisane. D’autres plantes présentées sous forme d’huiles essentielles permettent de traiter des infections plus ou moins graves comme les escarres. L’on peut notamment citer l’huile essentielle de myrrhe et l’huile essentielle de lentisque pistachier.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).