Aérophagie


Aérophagie
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

Aérophagie
Causes de l’aérophagie
Symptômes de l’aérophagie
Traitements par les plantes médicinales

Aérophagie

Littéralement aérophagie signifie  »manger de l’air ». L’existence de l’air, à quantité suffisante, dans l’estomac est normale pour la digestion. L’aérophagie est définie donc comme le fait d’avaler plus d’air qu’il n’en faut quand on mange, boit ou tout simplement en avalant sa salive. L’air reste dans l’estomac, il se distend et entraîne une éructation ou des hoquets. Lorsque l’on émet un rot, une autre quantité d’air équivalente à celle qu’on a expulsée entre encore dans la bouche. Quand on fait de l’aérophagie, cela peut sous entendre que l’on a une fermentation de quelques sucres lents qui va provoquer des gaz. Cela peut cacher également une occlusion intestinale qui provoquera des ballonnements. Le sujet va éprouver des douleurs importantes et le transit va être arrêté. Voir un médecin s’avère obligatoire dans ce cas. Ce type de maladie s’observe très souvent chez les personnes menant une vie trépidante et quelquefois chez les insomniaques.

Causes de l’aérophagie

L’aérophagie est due généralement à une alimentation qui n’est pas équilibrée. Elle peut être également le résultat d’une disharmonie dans la déglutition. Lorsqu’il y a troubles concernant le tonus des muscles environnant le tube digestif, la maladie peut se manifester. Le tabagisme, les troubles du sommeil, la prise excessive d’excitant comme le café ou le stress répétitif sont aussi à l’origine de l’aérophagie. Elle est également engendrée par la prise de certains aliments tels que les choux et leurs dérivés. De par leurs constituants, ces derniers sont des gazogènes. Il en est de même pour les légumes secs ou certains fruits comme le melon, l’ananas ou les prunes. Ce trouble nerveux qu’est l’aérophagie peut se soigner en supprimant de l’alimentation certains aliments qui favorisent et aggravent sa formation. Boisons gazeuses, œufs ou crème glacée causent facilement l’aérophagie.



Symptômes de l’aérophagie

Les symptômes les plus observés sont les ballonnements et les flatulences. On éprouve assez souvent une lourdeur au niveau de l’estomac. Des coliques douloureuses sont ressenties et le besoin d’éructer se fait sentir après les repas. Des tiraillements dans le ventre, des nausées, des gargouillis dans le tube digestif sont des signes qui indiquent que l’on fait de l’aérophagie. Cette dernière entraîne une certaine compression dans la zone du diaphragme et provoque des douleurs dans l’abdomen. Quelquefois, le patient fait de la diarrhée ou au contraire il est constipé. Une crampe abdominale peut également être un signe symptomatique de l’aérophagie. Des vertiges, des palpitations ou de l’angoisse peuvent l’accompagner.

Traitements par les plantes médicinales

Les plantes médicinales sont largement utilisées pour soigner l’aérophagie. Elles sont prises sous formes de tisane en infusion ou de cataplasmes sur la zone hépatique. Les feuilles de lierre conviennent comme cataplasmes. Pour nettoyer la vésicule biliaire qui est souvent à l’origine de l’aérophagie, on fait une cure de jus de radis noir. On le prend tous les matins à jeun. Une tasse d’infusion de menthe poivrée et de passiflore après le repas aide à combattre cette sensation de lourdeur dans l’estomac. L’écorce fraîche de citron prise en infusion a le pouvoir d’expulser les gaz. L’huile essentielle de marjolaine est un puissant calmant et évacue rapidement les gaz. 2 gouttes, 3 fois par jour, pendant quelques temps, suffisent. Pour éviter l’accumulation de gaz, on prendra 2 gouttes d’huile essentielle d’estragon associée à une cuillère à café d’huile d’olive. Mâcher des graines de lin ou de fenouil, une cuillerée à soupe avant le repas est une bonne précaution. Aspérules, sariettes des montagnes, artichauts, anis verts ou badianes sont également des plantes indiquées pour traiter l’aérophagie.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).