Vitamine K


Vitamine K
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

La Vitamine K
Propriétés et bienfaits de la vitamine K
Précautions d’utilisation de la vitamine K

La Vitamine K

La vitamine K est un élément liposoluble, autrement dit, soluble dans les lipides mais demeurant insoluble dans l’eau. Son nom provient du mot allemand « Koagulation » faisant un lien avec le rôle qu’elle joue dans la coagulation sanguine. Elle est synthétisée par les bactéries présentes dans la flore intestinale. Elle a été découverte en 1920 par un spécialiste en biochimie d’origine danoise du nom de Carl Peter Henrik Dam. Il existe trois types de vitamine K : K1, K2 et K3. Les algues et les légumes verts constituent les principales sources de vitamine K1 tandis que le foie, le fromage, le lait, le poisson et le yaourt sont les aliments les plus riches en vitamine K2 . Dans les pays développés, ce produit est présenté sous forme de médicaments ou de suppléments multivitaminiques. En règle générale, le besoin quotidien en cette vitamine est couvert par la sécrétion de la flore saprophyte et dans l’alimentation.

Propriétés et bienfaits de la vitamine K

La vitamine K intervient dans la carboxylation de quelques résidus protéiques de glutamates. Ces derniers sont des substances nécessaires à la fixation du calcium. Grâce à cette capacité, cette vitamine est efficace pour assurer la coagulation sanguine, favoriser le bon fonctionnement de la biologie vasculaire et du métabolisme des os. D’après de récentes études, les chercheurs on pu établir son rôle dans le traitement et la prévention de l’ostéoporose. Une importante dose de cette vitamine associée avec de la vitamine D ou du calcium permet de préserver et d’augmenter la densité osseuse. Elle est aussi connue pour protéger contre les troubles cardiovasculaires. Elle joue notamment un effet protecteur contre l’athérosclérose.



Précautions d’utilisation de la vitamine K

Les personnes consommant de la warfarine ne doivent pas changer leur taux de consommation de vitamine K. Cela signifie qu’elles doivent se contenter de l’apport journalier obtenu via l’alimentation et éviter de prendre des suppléments relatifs à ce produit. Ceci, dans l’optique de garder la stabilité de son effet. D’ailleurs, une carence en vitamine K est très rare en raison de sa présence dans les intestins ainsi que dans la nourriture quotidienne. Les individus qui suivent un traitement en vitamine K ne doivent pas abuser de l’alcool ni des huiles minérales comme la vaseline ou la paraffine. Seules les personnes qui connaissent une hypersensibilité à la vitamine K ne peuvent pas en absorber. Jusqu’ici, aucune autre contre-indication n’a été assimilée à la prise de cette vitamine. Il en est de même en matière d’effets secondaires. En effet, la vitamine K n’a jamais provoqué d’effets indésirables même à très forte dose sur une durée plus ou moins longue. En outre, il a été prouvé qu’elle réagit à d’autres suppléments, plantes et médicaments tels que les antibiotiques, l’ail ou le trèfle rouge. Ce fait réduirait considérablement l’effet coagulant de la vitamine.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).