Iode (oligo-élément)


Iode (oligo-élément)
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

L’Iode
L’iode vue par la science
Propriétés et bienfaits de l’iode
Précautions d’utilisation de l’iode

L’Iode

Oligo-élément essentiel au corps humain, l’iode y est présent de manière naturelle à raison de 30 mg à 50 mg. Cette quantité normale est cependant soumise à des baisses comme des cumuls suivant le régime alimentaire du sujet. Les apports extérieurs se font facilement en intégrant des aliments issus du milieu marin dans la nourriture au quotidien. Les poissons de toutes sortes, les fruits de mer, les algues comestibles par l’homme comme l’huile de foie de morue sont des sources avérées d’iode. Les quelques mets « terrestres » contenant une forte proportion du produit sont les haricots vers, le soja ou le sel de table iodé. Il n’est pas rare que les médecins en prescrivent à titre de compléments alimentaires pour faire face à des carences graves. Les pharmacies comme les enseignes de parapharmacie en proposent sous forme de gélules, de poudre ou d’épice comme c’est le cas pour les algues marines.

L’iode vue par la science

La nécessité d’avoir un taux en iode est incontestable. Les carences ou les excès sont les causes majeures des manifestations thyroïdiennes. Le goitre est la conséquence la plus connue d’un déséquilibre en iode. À ce symptôme s’ajoutent d’autres signes plus courants. Les manques d’iode sont marqués par une frilosité permanente, un retard de croissance ou un ralentissement psychique plus ou moins important. Le surplus d’iode dans l’organisme entraîne également son lot de bouleversements dont les plus fréquents sont la tachycardie, la perte de poids, un état d’excitation permanente et des troubles du sommeil. Les traitements se doivent d’être effectués rapidement dans la mesure où la dégradation du métabolisme à cause d’un manque d’iode est très rapide.



Propriétés et bienfaits de l’iode

Impliqué dans la santé des glandes thyroïdiennes, l’iode est responsable de la bonne formation des cellules du corps. Le foetus en est le principal bénéficiaire chez la femme enceinte. Avec une quantité suffisante d’oligo-élément de ce type, le bébé grandit normalement et développe mieux ses mécanismes de défenses immunitaires. En plus de réguler la thyroïde, l’iode possède des vertus antitoxiques en activant les fonctions dépuratives naturelles de l’organisme. Énergétique, cet élément permet un métabolisme en bonne santé chez l’enfant comme chez l’adulte. Les bienfaits désinfectants de l’iode se rencontrent dans l’utilisation traditionnelle de la teinture d’iode pour nettoyer les lésions cutanées.

Précautions d’utilisation de l’iode

L’iode se consomme sur recommandation médicale. Comme souligné plus haut, les carences comme les excès sont faciles à atteindre. Les prescriptions sont à respecter à la lettre. Traditionnellement les doses ne dépassent pas les 150 µg chez l’adulte et l’adolescent. Entre 6 ans et 9 ans, les indications conseillent 120 µg. De 4 ans à 6 ans, une quantité de 90 µg est amplement suffisante pour couvrir les besoins du corps en pleine croissance.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).