Partenelle (Tanacetum parthenium)


Partenelle (Tanacetum parthenium)
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

Partenelle en botanique
Partenelle sur le marché
Propriétés thérapeutiques de la partenelle
Précautions d’emploi de la partenelle

La partenelle en botanique

La partenelle, couramment appelée grande camomille ou pyrèthre doré, est une plante vivace pouvant atteindre 50 cm. Elle s’épanouit entre juillet et août en présentant des fleurs blanches qui ressemblent à des marguerites d’où émanent une forte odeur. Les tiges vertes et dressées portent des feuilles velues, utilisées fréquemment à des fins thérapeutiques. Originaire du Caucase, la plante se répand aux quatre coins du monde et se voit cultivée en abondance en Australie, en Amérique du Nord, en Europe, dans le bassin méditerranéen et au Chili. Si la culture de la grande camomille nécessite un sol riche bien ensoleillé, la multiplication peut se faire par semence et par bouturage, de préférence à partir du mois de février jusqu’à la fin du mois de mars.

La partenelle sur le marché

Bien qu’elle se trouve au coeur d’une controverse à la suite des divergences de résultats d’études, la grande camomille est actuellement vendue en pharmacopée et en pharmacie sous forme de gélules, de comprimés, des huiles essentielles, des feuilles séchées ou encore des feuilles fraîches. Néanmoins, la commercialisation de ces produits reçoit l’aval des autorités compétentes qui régulent le marché des médicaments. Si les scientifiques utilisent le nom « Tanacetum parthenium », les Anglais l’appellent par le terme « feverfew » qui provient du latin « febrifugia » signifiant réduire la fièvre. Une vertu curative à la base de la réputation de cette plante médicinale. En réalité, elle contient des flavonoïdes, des sesquiterpènes, des mélatonines, une bonne dose d’huiles essentielles, et d’autres substances végétales qui améliorent la circulation sanguine au niveau du cerveau et qui atténuent la migraine. De plus, l’huile essentielle est aussi présente dans les parfums.



Les propriétés thérapeutiques de la partenelle

Hormis son action fébrifuge, la partenelle possède plusieurs propriétés thérapeutiques dont la réputation d’être vasodilatateur, stimulant, vermifuge, antispasmodique, sédatif et analgésique. Traditionnellement, elle servait à traiter efficacement les maladies comme l’asthme, la nervosité, les maux de dents, les maux d’estomac et les douleurs rhumatismales. Elle est aussi utilisée pour déclencher la menstruation, pour stabiliser le cycle menstruel et afin de remédier aux problèmes d’infertilité. En fin de grossesse, les femmes peuvent l’utiliser en vue d’un travail facilité et peu douloureux. Son application externe concerne la cure des ecchymoses, la désinfection des piqûres d’insectes et l’atténuation des manifestations extérieures d’allergie ainsi que toute autre irritation de la peau. Il s’avère que l’extrait de la grande camomille anéantit l’acouphène. Des études récentes démontrent que la partenelle soulage la sensation de nausées et les problèmes digestifs.

Associations

Contre les nausées et les troubles digestifs avec le radis noir ou l’artichaut ou chardon marie.
Contre les bronchites asthmatiques le plantain ou le marrube blanc ou les vertus du moringa ou de la propolis.
La damiana ou le panax ginseng rouge contre la fatigue physique et mentale.

Les risques associés à la consommation excessive de partenelle

L’abus de partenelle ou tout autre produit à base de cette plante pourrait engendrer des manifestations d’allergie chez certaines personnes hypersensibles. Si la partenelle peut être utile en fin de grossesse, les femmes enceintes doivent néanmoins faire attention en se référant à l’avis du médecin. Certains sujets évoquent la nausée, la flatulence, l’irritation de la langue et des lèvres, les aphtes, comme effets désagréables causés par cette plante.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).