Gui (Viscum album)


Gui (Viscum album)
Noter cet article

Aller directement à la partie traitant de :

Gui description
Viscum album en botanique
Traitements par le gui
Conseils d’utilisation du gui

Le Gui

Bois de Sainte-Croix, Blondeau ou Vert de pommier sont les autres noms sous lesquels on connaît le gui. C’est une plante semi-parasite qui se nourrit de sels minéraux et de l’eau de l’arbre auquel il adhère. Il est le plus souvent le hôte des pommiers, des peupliers, des poiriers ou des saules. Il porte des feuilles toujours vertes et ses fleurs sont rarement visibles. D’origine européenne, la plante pousse maintenant presque partout dans le monde. Elle croît idéalement lorsqu’elle est exposée au soleil. Elle se présente sous forme de touffes qui peuvent atteindre 50 centimètres à un mètre. Le gui a une assez longue longévité et peut ainsi vivre jusqu’à trente ans sur son arbre support.

Le Viscum album

Botaniquement, on connaît le gui, sous l’appellation « Viscum album » pour le gui blanc d’Europe, « Viscum album abietes » pour le gui du sapin et « Viscum album pini » pour celui du pin. La plante appartient à la famille des Loranthacées ou des Viscacées. Les feuilles sont récoltées en été avant la floraison ou pendant les mois de mars et avril. Elles vont par paire et sont très décoratives. Les fruits que la plante donne sont d’une couleur blanc nacré et sont très toxiques. Leur ingestion peut s’avérer mortelle. Ils arrivent à maturité en automne. Ces fruits sont utilisés pour fabriquer des pommades et des glues.



Les traitements par le gui

Les propriétés thérapeutiques du gui sont connues depuis très longtemps. Il est réputé pour soigner efficacement l’hypertension artérielle. Dans ce cas, on l’utilise en infusion. On vante également ses vertus pour le traitement de l’asthme, de l’épilepsie ou de l’hépatite. Du temps des druides, le gui était considéré comme un puissant antidote des poisons. Les feuilles sont mâchées ou appliquées en cataplasme pour soulager les douleurs provoquées par les ulcères. Il a une action cicatrisante sur les lésions cutanées, les engelures et les crevasses. L’artériosclérose ou les troubles de la ménopause se trouvent apaisés par la prise de la plante. L’albuminurie et la toux sont aussi soulagés par l’emploi de cette plante médicinale. Les effets immunostimulants sont surtout dus à la présence des polysaccharides dans la plante. Le produit peut se présenter sous forme de jus frais que l’on préparera à partir des feuilles. On passe celles-ci dans une centrifugeuse après les avoir bien lavées. Le gui existe également en teinture mère, en pommade ou en pilules.

Associations

La cannelle est ses propriétés médicinales contre l’hypertension artérielle.
Le cresson ou le fenouil contre les symptômes de l’asthme.
Le Chardon Marie est ses propriétés contre l’hépatite.
Les vertus de l’aubépine contre l’artériosclérose ou les troubles de la ménopause.
Les propriétés de l’eucalyptus contre la toux.
Les bienfaits du curcuma comme anti-inflammatoire général puissant.

Conseils d’utilisation

L’emploi prolongé de la plante demande certaines précautions et l’automédication par le gui est particulièrement dangereuse. Il est également contre-indiqué dans le cas d’une insuffisance rénale ou d’une maladie hépatique. La prise est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes. La présence des alcaloïdes dans la plante interdit son administration aux enfants. Veillez à ne pas confondre le gui américain (Phoradendronspp), une plante toxique ayant aucune utilité en phytothérapie, avec le gui européen (Viscum album). L’utilisation du gui en phytothérapie doit se faire en accord et selon la posologie d’un médecin phytothérapeute.


 

About Danie Poiret

Parcours professionnel - Journaliste indépendant de 2010 à aujourd'hui. Formation : Médecine douce, Psychonomie, Accompagnement sportif. École Européenne d'Herboristerie (EEH). Formation massage Ayurvédique indien et Shiatsu japonais à Montréal province de Québec au Canada en 2014.


Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).