Artichaut : bon pour le foie ou le cœur ?


Le plan de l’artichaut ou Cynara scolymus var.Scolymus est une plante vivace originaire des régions méditerranéennes qui peut pousser jusqu’à 2 mètres de hauteur, avec des feuilles atteignant 80 cm de longueur de couleur vert argenté. Les fleurs proviennent d’une structure appelée «tête» protégée par une série de structures semblables à des feuilles triangulaires appelées «bractées») et pourvues d’épines plus ou moins longue en fonction de la variété.

Propriétés, utilisation et effets de l’artichaut

Cette grosse gemme est la partie comestible, qui si elle n’est pas récoltée devient une réelle fleur couleur pourpre. La partie comestible est la plus noble, elle est située aux bases de la structure et appelée le «cœur»; l’on mange aussi la partie blanche des feuilles.

Les origines de l’artichaut sont associées aux Arabes qui dominèrent la Méditerranée durant des siècles. D’ailleurs les noms modernes attribués dans les différents pays tels que l’Italie, l’Espagne, le Portugal, en fait, sont des dérivés de l’arabe « al harshuff», tandis que dans le nord de l’Europe comme en France, Angleterre, Allemagne, le nom découle du latin «articocalus», mot du vocabulaire romain.

L’artichaut contient diverses substances telles que l’acide caféique et caféylquinique, des flavonoïdes, des saponines, des tanins, des polyphénols et minéraux.

L’artichaut en raison de son goût amer fut traditionnellement utilisé pour traiter les symptômes associés aux troubles digestifs et comme protecteur de la fonction hépatique. Les propriétés reconnues de l’artichaut aujourd’hui sont protecteurs et stimulants de la fonction hépatique et de la sécrétion biliaire, il est donc fréquemment donné comme un adjuvant naturel pour les patients atteints de maladie chronique du foie. Il aide également la digestion et entrave les désagréments tels que perte d’appétit, lourdeur et ballonnement, fatigue, somnolence, éructations, halitose, flatulences et maux de tête.

De récentes études cliniques ont montré que l’extrait standardisé de feuilles d’artichaut peut réduire les symptômes de la dyspepsie et améliorer la qualité de vie des personnes qui souffrent de ce problème. Des études réalisées récemment sur des personnes souffrant de dyspepsie et de troubles digestifs, montrent que l’extrait de feuille d’artichaut améliorait significativement les symptômes spécifiques de ce problème ennuyeux.

D’autres études menées sur chacun des 200 sujets atteints du syndrome du côlon irritable et de problèmes digestifs indiquent que la consommation de l’extrait de feuille d’artichaut réduit la sévérité des symptômes tels que les douleurs abdominales, les crampes, les ballonnements, les flatulences et la constipation, avec en plus une évaluation positive par les deux parties : patients et médecins. Pour expliquer le rôle positif de l’extrait d’artichaut sur la digestion, certaines hypothèses ont été faites, comme la plus en vue, celle qui suggère un rôle clé de la l’inuline, molécule naturelle contenue à des niveaux élevés dans l’extrait d’artichaut. Elle semble être un substrat très favorable, pour les bactéries dites bonnes, impliquées dans la digestion. En outre, d’autres substances contenues dans l’artichaut formeraient un environnement favorable et favorisant la croissance des bactéries intestinales qui aident la digestion et améliorent l’état de constipation.

L’analyse de plusieurs études sur des patients avec un cholestérol élevé indique que l’extrait purifié est également capable d’abaisser le taux de cholestérol après quelques semaines de traitement. L’hypothèse qui a été formulée pour expliquer son effet hypolipidémiant est que l’augmentation de la sécrétion d’acides biliaires (acides gras qui se lient), favorisée par l’artichaut, est responsable de l’augmentation de l’élimination du cholestérol par les selles, ce qui entraîne l’abaissement des taux de cholestérol dans le sang par diminution de l’absorption intestinale. Tout comme il peut réduire le taux de cholestérol, l’extrait d’artichaut montre également une activité dans la réduction des niveaux de l’oxydation des lipides, un facteur qui, conjointement avec les autres augmente le niveau de risque cardiovasculaire.

Contre les brûlures d’estomac avec le fenouil ou lithothame.
Contre le colon irritable avec le charbon végétal.
Contre la digestion difficile avec le radis noir ou le chardon marie.
Contre les spasmes intestinaux avec l’angélique ou la sauge.


 





Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).