Saponaire (Saponaria officinalis)


La saponaire
Saponaria officinalis
Propriétés et bienfaits de la saponaire
Précautions d’utilisation de la saponaire

La saponaire

La saponaire, appelée aussi, herbe à savon, est une plante herbacée vivace qui pousse dans les endroits secs et chauds, principalement en Asie et en Europe. On la trouve sur les terrains vagues, aux bords des routes, aux bords des talus, sur le sable, les plaines et le bord des rivières. La saponaire fleurit de juin à octobre, elle peut croître jusqu’à 1 500 m d’altitude et supporte le gel. Elle se multiplie par semis en automne et au printemps. Elle grandit sous le soleil et dans un sol humide et léger. Facile à cultiver, la saponaire préfère être dans le jardin ensoleillé en été.

Saponaria officinalis

Saponaria officinalis appartient à la famille des Caryophyllacées avec 20 espèces, au même titre que l’œillet et la coquelourde. La saponaire vient du mot « sapo » qui signifie « savon ». Elle peut pousser jusqu’à 80 cm de hauteur. La saponaire possède des feuilles pétiolées, caduques, de forme ovales opposées, à la fois longues, larges et touffues. Ses fleurs odorantes, semblables aux parfums de girofle et de framboise, sont de couleur rose pâle ou jaune et sont composées d’écailles à la gorge. Le long calice de la plante est en forme de tube avec des nervures et des dents. Ses fruits forment une capsule de 4 valves.



Propriétés et bienfaits de la saponaire

La saponaire est utilisée comme un savon car ses rhizomes comprennent des saponines qui moussent dans l’eau. Elle est utilisée pour soigner les maladies de la peau, comme l’eczéma, l’urticaire, les pellicules, les acnés et le psoriasis. Elle remédie aussi aux insuffisances hépatiques et aux rhumatismes. C’est un excellent remède pour traiter les gouttes et l’asthme. La saponaire possède des caractéristiques diaphorétiques, diurétiques et vermifuges. Elle est aussi sudorifique, expectorante et tonique. On la consomme en cas d’engorgement lymphatique, de catarrhes des voies respiratoires, de vices de sang ou de zona. A usage traditionnel, la saponaire traite les infections de sein, certains cancers et permet de réguler les cycles menstruels. Ses propriétés détergentes font de la saponaire une plante cosmétique, utilisée dans la composition de shampooing et de nettoyant pour visage. On déguste la saponaire en salade et ses fleurs parfumées servent de pots pourris.

Associations

Pour soigner les maladies de peau comme l’acné ou le psoriasis le plasma de Quinton ou propriété de l’aloe vera.
Contre l’insuffisance hépatique le chardon marie.
L’argent Colloïdal contre le zona ou l’huile essentielle de ravensara.
L’ail cru ou le curcuma pour la prévention des cancers.

Précautions d’utilisation de la saponaire

A usage interne, la saponaire peut engendrer des intoxications voire un arrêt cardiaque en cas d’ingestion accidentelle. On peut la préparer en décoction en faisant bouillir durant dix minutes 15 grammes de saponine par litre d’eau. Cette préparation est à prendre deux fois par jour contre les problèmes dermatologiques. Elle peut également servir de cataplasme. Un shampooing à base de saponaire consiste à macérer une poignée de saponaire dans une solution de tilleul chaude. Il est préconisé pour les personnes qui ont des cheveux fragiles.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).