Alkékenge (Physalis alkékengi)


L’alkékenge
Physalis alkékengi
Propriétés et bienfaits de l’alkékenge
Précautions d’utilisation de l’alkékenge

L’alkékenge

Appelé également cerise de terre, coqueret ou amour en cage, l’alkékenge est une plante de la famille des Solanaceae, du genre physalis. Il s’agit d’une plante indigène en Europe. Elle a commencé à être cueillie vers le début de la période néolithique sur de nombreux sites préhistoriques notamment dans le Jura Français au lac Chalain. Ce sera vers le 1er siècle après Jésus-Christ, qu’elle sera employée pour ses multiples vertus médicinales, par le médecin grec Dioscoride. Ce dernier l’utilisa comme un remède contre la jaunisse et comme plante diurétique. Poussant à l’état sauvage sur les sols humides et les haies, l’alkékenge aime les régions tempérées, chaudes et subtropicales. C’est pourquoi, il est cultivé en grande quantité dans certains pays ayant ce type de climat notamment en Afrique du Sud et en Amérique du Nord. On le trouve naturalisée en Asie occidentale, en Corse, en France et en Europe Centrale.

Physalis alkékengi

L’alkékenge est une plante vivace velue, à feuilles pétiolées, ovales et dentées, montées sur une tige légèrement érigée. Ses fleurs se forment au niveau de l’aisselle des feuilles. La corolle disposant de cinq lobes de couleur blanche, se présente sous forme d’étoile. Lorsque la floraison se termine, le calice se recroqueville sur l’ovaire et aborde des coloris plutôt gaies comme le rouge ou l’orange. Atteint la maturité, le fruit prend un aspect translucide et fin. À cause de cette particularité, on compare souvent celui-ci avec une lanterne. Les baies de l’alkékenge sont charnues et offrent un goût légèrement acidulé. Elles sont très appréciées dans le domaine culinaire.



Propriétés et bienfaits de l’alkékenge

L’alkékenge est une plante regorgeant de substances nutritives comme la vitamine C, le glucide, l’acide malique, l’acide nitrique et les coroténoïdes. Il dispose également de propriétés et bienfaits, très appréciés dans le milieu de la phytothérapie. En effet, l’alkékenge a des vertus diurétiques extrêmement efficaces. Son fruit est préconisé pour soigner certaines affections comme les calculs biliaires et rénaux et pour lutter contre la goutte et la rétention d’eau. Consommer ces baies permet de réduire un excédent d’acide urique retrouvé dans le sang. L’élimination de cet acide urique s’effectue via les reins. Par ailleurs, les baies offrent également des propriétés permettant de soulager une forte fièvre, de lutter contre l’hydropisie et d’apaiser les douleurs rhumatismales.

D’autres plantes pour combattre les crises de goutte : les vertus de la crème de Figue de Barbarie ou les propriétés de la Reine des près ou les bienfaits de l’Ortie.

Précautions d’utilisation de l’alkékenge

En dépit du panel de bienfaits dont dispose l’alkékenge, son utilisation nécessite plusieurs précautions. Par exemple, les enfants de bas âge et les femmes enceintes doivent éviter de consommer une infusion ou une décoction à base de la plante. Ces individus pourraient mal tolérer les puissants principes actifs contenus dans celle-ci. Par ailleurs, les fruits immatures ne doivent en aucun cas être consommés car ils recèlent des substances toxiques et nocives.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).