Saignement de nez


Aller directement à la partie traitant de :

Définition du saignement de nez
Causes du saignement de nez
Symptômes du saignement de nez
Plantes médicinales

Définition du saignement de nez

Nez

Nez

Appelé également épistaxis, le saignement de nez se caractérise par un écoulement de sang à travers une ou deux narines. Il est souvent dû à un choc qui entraîne la rupture d’un vaisseau sanguin situé à l’intérieur de la muqueuse nasale. Ces vaisseaux artériels ont pour rôle de traiter l’air respiré – afin de le l’adapter à la température du corps et à celle de l’air ambiant – en l’humidifiant ou en le réchauffant. Ils se brisent très facilement. Cette fragilité vasculaire constitue une des raisons de la survenue répétitive du saignement de nez. La plupart du temps, les enfants sont les plus touchés par ce saignement. Les personnes âgées, notamment celles souffrant de problèmes de tension sont également les plus affectées.

Causes du saignement de nez

L’épitaxis peut provenir de différents facteurs. Le plus habituel d’entre eux est la sécheresse au niveau des sécrétions nasales. Une telle situation découle de la prise excessive de certains médicaments à forte teneur en cortisone, de la chaleur ou encore de la sécheresse de l’air. Le grattage abusif du nez constitue également une autre cause du saignement nasal. Ceci est la raison pour laquelle les enfants qui ont souvent tendance à se gratter le nez, surtout lorsqu’ils sont enrhumés ou atteints de la sinusite sont victimes de cet écoulement de sang. D’autres facteurs moins fréquents peuvent provoquer le saignement de nez. L’on cite à titre d’exemples, les allergies, les blessures et l’introduction répétitive à l’intérieur des muqueuses nasales de certains médicaments. Les infections et inflammations telles que la scarlatine, la sinusite maxillaire chronique, la fièvre typhoïde ainsi que les interventions chirurgicales sont également mises en cause. D’autres raisons plus fréquentes chez les personnes âgées sont les troubles rénaux, l’hypertension et les problèmes liés à la circulation sanguine, comme la coagulation du sang. Par ailleurs, l’inhalation excessive de produits toxiques, tels que la cocaïne conduit à la détérioration de la muqueuse nasale et ainsi provoque les saignements de nez.



Symptômes du saignement de nez

Chez les adultes, diagnostiquer un saignement de nez est parfois une chose difficile. L’hémorragie peut en effet devenir plus grave et être parfois accompagnée d’écoulements sanguins vers les voies respiratoires, de crachats sanguins et même de vomissements. Si le saignement n’est pas traité dans l’immédiat, le patient peut avoir des sensations de malaise en plus de la venue éventuelle d’un état de choc. Les circonstances de la survenue d’un saignement de nez sont diverses : éternuement, longue exposition au soleil et mouchage violent, par exemple. Ces circonstances aident le médecin à effectuer le diagnostic. D’autres informations lui sont indispensables, comme la prise continuelle de médicaments et les antécédents familiaux. Une prise en charge médicale, voire même une urgence médicale est impérative dans le cas où le patient est victime d’hypertension, ou si le saignement dure plus de 15 minutes, ou encore s’il survient suite à un traumatisme.

Plantes médicinales

Pour cesser le saignement de nez et en attendant la consultation du médecin, l’on peut recourir à l’utilisation de plantes médicinales. L’on peut par exemple, mettre un coton humecté de suc de citron, de renouée des oiseaux ou de bourse à pasteur dans la narine qui saigne. Si l’on ne trouve pas ces plantes à portée de main, introduire dans la narine concernée une faible quantité de feuille séchée de piloselle réduite en poudre. Pour prévenir et éradiquer le saignement de nez, prendre régulièrement une décoction à base de bourse-à-pasteur, de millefeuille et d’ortie. La dose pour une tasse de cette solution est de 5 grammes. L’on a aussi l’infusion de feuille des ronces européennes. Pour la préparer, infuser dans 1 litre d’eau bouillante une poignée de feuille pendant une bonne dizaine de minutes. Vaporiser la narine qui saigne avec la solution obtenue avant de compresser le nez. Continuer la vaporisation durant les 2 semaines qui suivent au moins 3 fois dans la journée.


 

Articles qui devraient vous intéresser



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).