Buglosse (Anchusa officinalis)


Aller directement à la partie traitant de :

La buglosse
Anchusa officinalis
Propriétés et bienfaits de la buglosse
Précautions d’utilisation de la buglosse

La buglosse

Cultivée principalement en Europe orientale et en Europe centrale, la buglosse était au 17ème siècle utilisée comme étant un anti-poison efficace, notamment contre les morsures de scorpions ou de serpents. La buglosse est une plante bisannuelle rustique qui pousse généralement dans les pâturages et les prairies tempérées ainsi qu’au bord des sentiers. Sa tige est poilue avec un aspect rugueux tandis que sa racine est très peu ramifiée. Ses fleurs vont d’un rouge foncé à un bleu violet vif et ses feuilles sont lancéolées et caduques. Elle se comporte souvent comme un couvre sol et ne dépasse pas les 70 cm de hauteur. Sa période de floraison se situe entre avril et septembre, tel qu’à la fin de la période, toutes les parties sont récoltées puis séchées.

Anchusa officinalis

La buglosse, communément appelée bourrache bâtarde, fausse bourache, langue de boeuf ou encore vipérine provient de la famille des Borraginacées. On la reconnaît également sous son nom botanique, Anchusa officinalis. Elle est constituée principalement de tanins, d’alcaloïdes, de glucides, de sels minéraux, d’acides organiques, de mucilages et de colorants. La plante est une cousine proche du myosotis d’où son appellation dans certaines régions de Myosotis du Caucase. Certaines variétés ont été expressément créées pour leurs feuilles à savoir Hadspen Cream et le Jack Frost.



Propriétés et bienfaits de la buglosse

La buglosse constitue à la fois une plante décorative et médicinale. Non seulement elle s’utilise en bordures mais ses fleurs font aussi de jolis bouquets. En outre, par ses propriétés sudorifiques, béchiques, cicatrisantes, émollientes, stimulantes ainsi que diurétiques, elle soigne beaucoup de maux chez l’homme dont notamment les eczémas, les piqûres d’insectes mais également les brûlures et les furoncles. Dans ces deux derniers cas, il suffit d’utiliser la buglosse sous forme de cataplasme. Par ailleurs, elle stimule la transpiration et aide ainsi à éliminer rapidement les toxines. En cas de toux sèche, la buglosse s’avère être un bon expectorant. Sa racine sert également dans la fabrication de fond de teint dans le monde des cosmétiques tandis que ses pousses peuvent se consommer en salade.

Pour les problèmes de furoncles voir la bardane ou la poudre de fenugrec ou l’aloè.

Précautions d’utilisation de la buglosse

La buglosse n’est pas toxique en elle-même, toutefois il faut l’utiliser avec précautions. Déjà, les parties utilisées doivent être séchées à l’ombre. Elle est déconseillée chez la femme enceinte. Se présentant sous forme de baume, la buglosse s’applique généralement en soins externes, en pansements ou en cataplasmes. Connaître la bonne dose est utile afin d’éviter les brûlures sur la peau. Pour les utilisations en voie interne, elle ne doit être employée sans conseils avisés de spécialistes. Les précautions d’emploi et les notices de médicaments à base de buglosse doivent être lus avec attention avant toute utilisation afin d’en connaître les éventuels effets secondaires.


 



Auteur Danie Poiret et Webbies SPRL

Les articles, recettes, dosages que ce soit en (gélules,poudres,teintures mère, huiles, huiles essentielles, pommades) remèdes maison, vertus, bienfaits, contre-indication, effets secondaires et avis, descriptions, commentaires affichés sur cette page, sont donnés à titre indicatif. Pour toute prescription médicale,avis et dosages, veuillez consulter votre médecin ou pharmacie.


tags : , , ,

Laisser votre avis

Nous avons activé la modération des avis. Il est normal que votre avis ne soit pas affiché instantanément. Inutile donc de tenter de resoumettre votre avis (messages).